Elles ont tout simplement compris comment fonctionne le lâcher prise.
J’ai longtemps trouvé que c’était abstrait. Une sorte de concept qui ressemble à un coup de baguette magique alors que pas du tout..il y a derrière un vrai processus à assimiler et je te fais le point en 5 étapes.

On traverse tous des situations difficiles qui nous prennent de l’énergie et qui nous font peur, nous agacent voire nous rendent malades.

Les soucis dans son couple, au travail, dans ses relations familiales et amicales ou encore sur sa santé ou ses finances.

En apparence les situations paraîtront différentes mais au fond elles provoqueront en toi les mêmes sentiments négatifs.

Et puis là, sortie de nul part, alors que toi tu as seulement envie de te plaindre et nourrir ton égo, tu as une personne bienveillante qui va te dire “c’est bon faut lâcher prise”.

En pleine crise je fais quoi avec ce conseil? Ça me fait une belle jambe tiens!

Quand tu entends ça alors que tu es énervé, triste, contrarié…ce que tu comprends c’est plutôt “tu es ridicule d’avoir des sentiments négatifs pour quelque chose sans importance ».

Donc non tu n’as pas envie de lâcher !

Mauvaise idée.

Lâcher prise sera bel et bien le meilleur moyen de régler tes problèmes

Car cela te fera passer à l’étape suivante. Même si tu n’as pas d’épreuve réelle à traverser, c’est ce qui t’éloignera au moins des situations non-épanouissantes dans lesquelles tu t’enfermes.

Encore faut-il que tu aies sérieusement envie d’en sortir.

Oui car régler ses problèmes peut engendrer une peur de ne plus trop savoir qui on est si on s’est identifié à ses malheurs tout au long de sa vie.

Lâcher prise, ok mais c’est quoi?

Il ne s’agit pas de fuir un problème ou d’avoir une attitude je m’en foutiste face à ses responsabilités.

Il ne s’agit pas de passer en mode zen en un claquement de doigt.

Lâcher prise ce n’est pas baisser les bras.

Ce n’est pas s’obliger à être d’accord, ce n’est pas se laisser faire, se résigner ou tolérer l’intolérable non plus.

Mais c’est accepter les choses telles qu’elles sont et arrêter de résister.

Arrêter de lutter contre le changement perpétuel et plutôt apprendre à réajuster son état intérieur, sa façon d’être, de réagir et de faire.

Quand tu lâches prise, tu laisses aussi partir ce qui ne t’apporte rien de bon et tu fais de la place dans ta vie pour ce qui doit venir.

Lâcher prise, tout simplement, c’est être conscient de ses propres limites.

Mais on lâche quoi concrètement ?

Tu as remarqué comme on aime tant ruminer les mêmes plaintes contre les autres.

On a envie de les changer ou envie qu’ils fassent le nécessaire pour que notre vie s’améliore alors que changer quelque chose de notre propre côté ça nonnnnn.

On aime affirmer qui on est et ce sont les autres qui devraient ouvrir les yeux et nous rendre heureux.

C’est comme si tu avais des pantins, et tu es tendu dès que l’un d’eux ne bouge plus comme tu veux.

Les pantins ce sont les personnes, mais aussi toutes les choses importantes dans ta vie (ton travail, tes finances, ta santé…).

Donc ce que tu lâches ce sont les fils reliés à tout ce qui ne dépend pas uniquement de toi.

Je ne te dis pas de couper tous tes fils. Bien sûr tu peux contribuer à l’évolution d’une situation, fortement même en prenant tes responsabilités.

Mais il faut accepter de te concentrer uniquement sur ce sur quoi tu as du pouvoir.

Et tu lâches toute la partie sur laquelle tu n’as ni contrôle ni influence.

Facile à dire mais concrètement on fait comment ?

Quelque soit cette chose qui prend toute ton énergie, à un moment donné pour ton bien-être mental et physique,  il faut accepter, j’ai envie de dire cette « non-puissance » et aller vers la “non-résistance”.

Les 5 étapes pour lâcher prise

1 . Tout bon lâcher prise commence par..

une prise de conscience.

Parfois on a tendance à vouloir se convaincre que quelque chose ne nous atteint pas.

Que la situation ne mérite pas notre attention. Alors qu’en fait notre corps de souffrance nous envoie des signes.

Donc commence par regarder tes soucis en face tels qu’ils sont et les accepter comme un challenge que la vie te propose pour ton évolution.

Si une situation provoque une réaction en toi c’est qu’il y a quelque chose à aller regarder.

A quoi, à qui, à quelle idée, à quelles croyances, à quelle blessure.. tu t’agrippes encore ?

Ose être sensible et vulnérable il n’y a rien de plus authentique pour te voir tel que tu es et comprendre comment tu fonctionnes.

Le Koala c’est vraiment l’image que j’ai d’une personne qui ne veut pas lâcher prise ^^ mais en vrai c’est moins mignon bien sûr

2. Fais preuve de discernement

Il y a une chose qui est sûre, c’est que tout change tout le temps. C’est l’impermanence des choses.

Donc, évalue les points sur lesquels tu peux agir, sur lesquels tu as du pouvoir.

Et ceux sur lesquels tu ne pourras rien y faire.

Tu l’as compris lâcher prise c’est arrêter de vouloir contrôler le moindre détail.

Si tu es dans ce besoin alors remplace cette habitude par quelque chose que tu es sûr de pouvoir maîtriser toi-même et faire évoluer : tes émotions, tes pensées, tes activités.

Le but est que tu te concentres uniquement sur ce que tu peux changer en toi, pas chez les autres. On ne peut pas changer la situation, uniquement la façon dont on y réagit.

Si cela doit passer par couper des liens, réévaluer tes relations, ton mode de vie ou n’importe quel domaine de ta vie, alors fais-le.

N’attends pas d’être à bout pour que ce soit ton corps qui te force ensuite à lâcher prise en tombant malade.

3. Imagine le pire

Imagine ce qui peut arriver de pire par rapport à ton problème et trouve quel serait le positif dans tout ça.

Cette phase ne doit pas durer longtemps hein.

Le but n’est ni de se casser le moral ni de s’attirer plus de souci . Et oui car on finit toujours par créer ce sur quoi on concentre notre attention.

Fais ça 10-15min pas plus.

Tu sais qu’on ressort toujours grandi des épreuves difficiles donc c’est dans ce sens que tu dois imaginer ton scénario catastrophe.

4. Travaille ta pleine conscience

En te recentrant sur ta respiration.

Petit bémol : quand on est en crise, c’est parfois difficile de revenir dans le moment présent et de rester concentrer sur sa respiration. Le fait de se forcer et de sentir que ce n’est pas naturel peut encore plus stresser.

Donc le plus simple si tu n’es pas à l’aise avec les exos de respiration c’est de te recentrer sur ton corps et tes sensations.

Fais un scan imaginaire de ton corps. Membre par membre.

Est-ce que tu as des parties tendues, engourdies ? Comment bat ton cœur, comment sont positionnées tes jambes, sur quoi tu poses tes mains et quel aspect cela a… ? Sens-tu tes muscles du visage tenir une expression ?

5. Souviens-toi que tu ne connais qu’une partie du problème

S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, alors ce n’est pas un problème.

La vision que tu as des choses est celle perçue avec tes filtres et tes croyances.

Ce qui te prend la tête est souvent dû à une croyance limitante et à ton égo.

A l’impression que si tu acceptes ce moment présent inconfortable, tu ne seras plus qui tu es.

Mais lâcher prise c’est se souvenir que peut-être il existe une autre perception de la situation.

Un angle de vue de ton problème qui en fait un cadeau de la vie. Une occasion d’apprendre ce qui est nécessaire à ta mission de vie, de te libérer de vieux fardeaux, de régler une dette karmique qui sait…

6. Remets le reste à quelque chose de plus grand que toi

Tu prends les choses en point 2 sur lesquels tu n’as aucun pouvoir et tu les remets à l’Univers, à la Vie, aux Anges, à Dieu ..peu importe tant que cela résonne en toi.

Rien n’arrive par hasard et souviens toi que tout a un rôle et tu es là pour évoluer.

Lâcher prise c’est vraiment une attitude intérieure qui t’ouvre aux autres et à la vie.

C’est avoir confiance.

Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, aie confiance en ce qui sera.

Bouddha

Garde en tête qu’il s’agit d’un processus

Parfois il te suffira d’un changement de perspective pour accepter une situation, mieux la vivre et lâcher ce qui te freine.

Mais même en ayant un déclic, parfois tu auras l’impression de faire machine arrière parce que tes vieux démons reviennent.

Il s’agit de ton processus qui remet en lumière les souffrances que tu es venu guérir et qui se font à ton rythme.

On est pas toujours prêt à tout lâcher d’un coup. C’est OK. Même en ayant mentaliser le fait de devoir lâcher prise, cela demande de la pratique donc sois patient avec toi-même.

Pour aller plus loin

  • Accepter une situation telle qu’elle est et arrêter d’y résister demande une vraie intelligence émotionnelle.

Prends du temps pour comprendre les pensées que tu as et qui te causent du stress, de la tristesse etc..j’en parle d’en mon précédent article sur les croyances limitantes.

  • Les techniques de libération émotionnelle

Tu peux également apprendre à lâcher prise en apprenant à libérer tes émotions enfouies avec des techniques comme l’hypnose, l’EFT ou la PNL.

  • Je t’invite à regarde cette vidéo, le Lâcher prise expliqué par Sylvain du Boullay sur ma chaîne préférée de Youtube:

https://youtu.be/O2izp8EuPt4

Si cet article t’a plu n’hésite pas à le commenter et le partager.

Et comme d’habitude prends soin de toi!

N'hésite pas à liker ou à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *