Tu sais cette prison mentale faite de jolis barreaux qu’on appelle croyances limitantes et qui nous dictent ni vu ni connu comment mener notre vie.

Une croyance limitante va conditionner ce que tu obtiens ou non, ce que tu veux être ou non.

Elle va déterminer également comment tu agis et ce que tu ressens.

Tu as donc plutôt intérêt à être au clair avec ton système de croyances et je te propose de le faire par étapes.

Prison ou fondation?

On a tous des idées, des certitudes auxquelles on croit et sur lesquelles on s’appuie pour avancer. C’est notre système de croyances.

Ces croyances nous ont été inculquées dès petits, on a grandi avec et elles se sont ancrées en nous comme faisant partie de notre ADN.

Parmi celles-ci il y en a qui t’aident à avancer, qui te boostent et garde les bien comme fondations.

C’est la nature de l’être humain d’évoluer donc tu as besoin de ces croyances ressources ou croyances aidantes.

Mais il y en a aussi qui te plombent complètement et t’emprisonnent mentalement et on appelle ça les croyances limitantes.

C’est comme si en fait tu avais des filtres sélectionnés à ton insu et qui te font voir le monde, non pas tel qu’il est, mais tel que tu le vois.

La réalité est toujours neutre.

Ce que tu en penses ce sont les filtres que tu as.

C’est quoi une croyance limitante ?

Tout simplement c’est une croyance qui te limite ..ah ah voilà je peux arrêter l’article ici.

Le petit détail : c’est INCONSCIENT.

Et on collectionne les croyances limitantes avec les histoires qu’on se raconte en boucle et qui sapent la confiance en soi et l’estime de soi.



Je ne vais pas y arriver, c’est pas à mon âge que je vais réussir ça, je suis une femme donc c’est plus difficile, je suis un homme donc je ne peux pas faire ce métier, je séduirai quand j’aurai perdu du poids, je commencerai mon projet quand j’aurai de l’argent, je suis trop ceci, je suis nul en ça

Pour vivre pleinement sa vie il faut apprendre à observer avec conscience ce genre de pensées, sur nous et sur la vie en général, qu’on considère vraies sans jamais les remettre en question.

Quand tu en prends conscience, tu ouvres le champ des possibles.

Et si il y a un domaine de ta vie qui coince en particulier et bien tu t’offres les moyens de l’améliorer.

On ne choisit pas ses croyances

80% de tes croyances tu ne les as pas choisies.

Elles sont transmises de génération en génération.

De manière individuelle (par tes parents par exemple) et de manière collective (à l’échelle de la société, d’un pays, d’une religion..)

Cela peut être des croyances familiales, des croyances sur les hommes, sur les femmes, sur l’argent, sur ce qui est bien ou mal..

Ou encore des croyances sur tes capacités, le fait d’avoir entendu tout petit que tu étais bon au foot, que tu étais nul en maths, que tu n’avais pas la fibre artistique, que tu étais intelligent etc etc…

Quelle que soit la manière dont tu as ancré ces croyances limitantes elles ont toutes suivi le même schéma.

A l’origine il y a eu une expérience, qui a généré une pensée/une croyance, qui a provoqué une émotion, qui a engendré un comportement et des actions.

Et le résultat de tes actions crée ton expérience qui renforce tes croyances et ainsi de suite.

Tu as donc des croyances qui te mettent dans une boucle positive et d’autres qui te mettent dans une boucle négative.

Les différents types de croyances

♢ Les croyances avec un lien de cause à effet

Ex : Il ne répond pas à mon message donc il ne m’aime pas.

Je n’ai pas de diplôme donc je ne suis pas intelligent.

Dans ce schéma-là tu as une supposée cause X (le diplôme) et l’effet Y (être intelligent).

C’est un faux lien bien sûr qu’il faudra apprendre à couper pour bien distinguer que les deux choses sont différentes.

♢Les croyances à équivalence complexe :

le sucre est mauvais, les toxines sont mauvaises, les hommes sont forts, les riches sont chanceux

♢Les croyances personnelles liées :

  • au mérite : tu crois ou non que tu mérites de trouver l’amour, tu crois ou non que tu mérites de gagner plus d’argent
  • à la capacité : tu crois que tu peux ou non faire un bon travail, tu crois que tu peux ou non résoudre une situation , tu penses que tu es capable ou non de parler en public..
  • à l’espoir, c’est-à-dire ce qui est animé par des règles et des besoins. Tu dois gagner plus pour être heureux, tu as besoin d’une maison plus grande pour être heureux…

Comprendre son système de croyances

Je t’invite donc à creuser pour comprendre ton système de pensées qui fait que tu n’es sans doute pas au max de ton potentiel.

À remettre en question ta vision du monde pour voir ce qui aujourd’hui te semble obsolète.

Car laisse-moi te dire que :

Si tu penses que tu es nul tu as raison. Si tu penses que tu es capable tu as raison aussi.

Donc il faut remplacer les croyances qui ne servent plus ton intérêt, même si elles ont été justes pour toi dans le passé, cela ne veut pas dire que tu dois t’accrocher à elles.

Tu peux ouvrir de nouvelles portes et ce en suivant des étapes bien précises.

Etape 1 : Les identifier

➵Pour commencer, choisis un domaine que tu souhaites améliorer.

Tu peux passer en revue tous les autres domaines ensuite.

➵Liste les choses que tu penses vraies. Pose sur papier tout ce qui te vient.

Si tu n’arrives pas à le faire facilement repère celles pour lesquelles tu te surprends à dire TOUJOURS, JAMAIS, PAREIL.

Prenons en exemple le domaine professionnel et les finances.

Comme vérités tu pourrais penser que :

il faut travailler dur pour gagner sa vie, l’argent ne fait pas le bonheur, c’est toujours pareil avec les patrons, sans expérience il n’y a aucune chance, tel domaine est un monde de requins, il est difficile de combiner vie de pro et vie privée, avoir un salaire est une sécurité, la vie est chère, vouloir de l’argent ou en parler c’est mauvais...

Tout ça ce sont le genre d’histoires qu’on se raconte.

Et là tu vas dire bah oui mais c’est la réalité … Avec les filtres que tu as oui effectivement, c’est TA réalité.

➵Donc dans ta liste ensuite tu fais le tri entre celles qui te poussent et celles qui te freinent.

Et pour sortir de ta prison mentale, tu vas bosser bien sûr sur celles qui te freinent.

Etape 2 : Evaluer

Se demander quel est le bénéfice à croire cela?

Il y a toujours un bénéfice à croire quelque chose. Sinon on n’y croirait pas.

Cela peut être le fait de se sentir en droit d’attendre que ce soit aux autres de faire des efforts, de rester dans une zone de confort car prendre des risques fait trop peur.

Par exemple, croire que combiner vie pro et vie privée est impossible pourrait excuser le fait de ne pas aller au bout de tes projets perso ou le fait de se garder d’être ambitieux dans ta carrière.

Croire que vouloir de l’argent est mauvais excuserait le fait que ce n’est pas grave d’être dans le rouge dans tes comptes.

Mais ça peut aussi être le fait de continuer de croire quelque chose qu’on nous a enseigné par loyauté envers ses parents..

Une croyance limitante tu l’as compris bien souvent elle nous sert soit d’excuse soit de sentiment d’appartenance. Sous entendu, je continue de croire ce que mon groupe, ma famille, ma classe sociale, croit pour ne pas être rejeté, pour être quelqu’un de bien à leur yeux etc.. (Toujours inconsciemment).

Elle nous permet d’éviter à court terme l’inconfort ou la peur. Mais à long terme elle laisse place à la frustration.

Essaie vraiment d’être honnête et demande-toi, quel est ton avantage à croire ce que tu as listé.

Qu’est-ce que cela te coûte ?

➵ Quelles sont les opportunités que tu loupes, les choses que tu n’oses jamais dire ou faire alors que tu en rêves ?

Croire que parler d’argent est mauvais peut t’empêcher d’aller réclamer ce qu’on te doit.

Penser qu’il faut travailler dur pour gagner sa vie peut te coincer dans un travail qui t’essouffle au lieu de concentrer ton énergie sur ta passion et en vivre.

..

Si tu as envie de garder tes croyances limitantes, c’est OK aussi car tu deviens conscient et tu le fais dans l’acceptation.

Mais si ta croyance te coûte beaucoup plus que ce qu’elle t’apporte alors il faut la faire péter.

Etape 3 : Changer de croyances

La seule manière de faire péter une croyance qui te limite est de la remplacer par son opposé.

On ne peut pas juste décider de ne plus croire à quelque chose, il faut trouver une autre croyance positive qui petit à petit viendra gommer l’ancienne.

Ce n’est pas en un claquement de doigts. Il faut du temps et de la pratique.

Ne désespère pas si tu retombes dans les schémas de tes vieilles croyances, toute ta vie tu y a cru donc soit patient aussi pour croire à la vie que tu as envie de créer.

Comme un enfant qui apprend ce n’est qu’avec la répétition que ta nouvelle croyance va s’ancrer dans ton système. Bien au fond de ta tite tête 🙂

Etape 4 : Développer une nouvelle croyance

Une croyance s’apprend et se développe par étapes.

➵Pour la développer tu dois chercher des contre-exemples.

Une contre vérité qui fera tomber l’illusion.

Tu dois trouver le cas d’une personne au moins qui a réussi ce que toi tu penses impossible pour toi ou qui incarne ce que tu penses ne jamais pouvoir être.

Les jours de démotivation tu dois te souvenir que c’est possible et reste FOCUS sur cette possibilité. Elle doit devenir ta réalité.

Le cerveau nous fait voir ce qu’on recherche.

Je répète : le cerveau nous fait voir ce que l’on recherche.

Quand tu veux te marier tout d’un coup tu vois des pubs de robe de mariée partout. Tu es enceinte tout d’un coup tu vois des femmes enceintes partout. Quand tu veux une nouvelle voiture tu vois le modèle de cette voiture partout. Tu t’ouvres à la spiritualité et hop tu rencontres des personnes sur un chemin spirituel partout où tu vas.

Ça marche pour tout.

Donc note toi quelque part :

Je vois ce que je crois.

Et non l’inverse.

➵ Fais des affirmations positives.

Ecris ce en quoi tu veux croire avec des phrases positives uniquement.

Si on reste dans le domaine pro et des finances du coup tu peux décider de croire que :

On peut gagner sa vie en faisant ce qui nous passionne, il est facile de construire une carrière et une vie de famille en même temps ..

Je précise que tu dois l’écrire de manière positive.

Ex à ne pas faire :

✘ Le travail n’est pas une souffrance

✘ Je n’ai pas à choisir entre ma vie pro et ma vie perso

Pas de négation.

Dis à voix haute ta nouvelle croyance aidante tous les matins au réveil, tous les soirs avant de t’endormir.

Comme des séances d’auto-hypnose.

Au début ça va sonner faux peut-être, mais petit à petit tu vas créer de nouvelles connexions neuronales. Tu vas te créer un nouveau système de croyances.

Il n’y a pas de miracle pour changer ce qui ne nous plaît pas, il n’y a que des nouvelles habitudes à implémenter pour se raconter de nouvelles histoires.

➵ Et donc tu dois passer à l’action.

Sans passage à l’action tout ce qui précède ne sert à rien. Pour que la boucle positive tourne bien tu dois faire vivre des expériences à ton corps, à ton cerveau.

Des petites actions qui chaque jour vont te permettre de renforcer ta nouvelle croyance.

Dès demain, que peux tu faire qui collerait avec ta nouvelle croyance? Au début tu dois te prouver à toi même que c’est possible d’aller dans le sens de cette nouvelle croyance.

Et c’est l’intensité de ton expérience et la répétition qui vont ensuite la rendre complètement inconsciente.

Pour savoir quelles actions tu peux faire commence par te demander :

Si je croyais déjà fermement à cette vérité, qu’est-ce que je ferais ?

Trouves des réponses concrètes. Pas de généralité.

Ce qui rend quelque chose impossible c’est le système de croyances.

Si ta croyance aidante te semble irréelle alors transforme d’abord par une phrase objective qui autorise un résultat positif.

Le passé ne correspond pas à ton futur, c’est uniquement ce que tu décides de faire maintenant qui va impacter ton futur.

Donc, que ferais-tu si tout était possible ? Quel genre de personne voudrais-tu être?

✘ pas de Oui mais c’est pas aussi simple blablabla.

Tu dois lancer la boucle positive, le cercle vertueux. Être soi même ce n’est pas figé. Tu peux faire évoluer ce que tu es. Et puis on se raconte des histoires de toute façon donc choisis celle qui te plaît, commence par y croire, ressens les émotions que ça t’apporte et passe à l’action.

Pour aller plus loin :

Je te propose une vidéo de Jenna Blossoms que j’aime beaucoup:

Si cet article t’a plu fais le moi savoir en commentaire et bien sur partage le avec quelqu’un qui en a besoin.

S.

N'hésite pas à liker ou à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Pourquoi certaines personnes vivent plus sereinement les situations difficiles ?

dim Mar 22 , 2020
Elles ont tout simplement compris comment fonctionne le lâcher prise. J’ai longtemps trouvé que c’était abstrait. Une sorte de concept qui ressemble à un coup de baguette magique alors que pas du tout..il y a derrière un vrai processus à assimiler et je te fais le point en 5 étapes.