Manquer de confiance en soi ou avoir une mauvaise estime de soi fait barrière au bonheur en t’empêchant soit de passer à l’action dans ce que tu veux entreprendre soit d’avoir des relations saines et épanouies.

Et on pense souvent à tort qu’il s’agit de la même chose et pourtant non. Ces deux notions sont bien liées mais elles se basent sur des principes différents. 

On peut manquer de confiance en soi, d’estime de soi et même des deux.

Rassure-toi, nous sommes tous touchés à un moment ou un autre.

Personne n’est épargné. Et oui tu peux réussir professionnellement grâce à une belle confiance en toi qui te permet d’atteindre tous tes objectifs, mais manquer de confiance dans tes relations.

Tu peux avoir construis ta vie de famille idéale et professionnellement considérer que tu ne mérites pas certains projets ambitieux ou que tu ne mérites pas gagner plus .

Mais également même en ayant réussi dans chaque domaine important pour toi, il arrive de devoir faire face ponctuellement à des situations qui te demanderont une grosse grosse dose de confiance et d’estime de toi-même.

Quelle est la différence ?

L’estime de soi

C’est la valeur que tu as de toi même. 

Quelque soit la situation, ça va être le regard que tu poses sur toi. 

Tu peux être dans une situation pathétique et garder une estime de toi-même intacte en choisissant de te voir comme quelqu’un de bien à qui il arrive une épreuve difficile. Et pas comme quelqu’un de pathétique qui mérite des problèmes.

Une personne qui a une bonne estime d’elle même sait se détacher de ses conditions de vie pour se sentir comme une personne importante. Contrairement à une personne qui sentira sa valeur uniquement à travers ce qu’elle possède de matériel par exemple.

On peut dire que c’est une notion liée à ton ÊTRE.

La confiance en soi

C’est la croyance en toi « d’avoir la capacité de », « d’être capable de » faire quelque chose.

Elle se base sur des faits, sur des acquis et c’est pour cela que le manque de confiance en soi touche énormément de personnes. 

On peut l’associer au FAIRE.

Tu peux avoir confiance en toi dans un domaine précis, et en manquer cruellement dans un autre. 

Par exemple un sportif peut être confiant lors d’une compétition car selon ses victoires passées et ses entraînements il sait qu’il en est capable. 

Et en même temps il peut manquer de confiance pour prendre la parole en public ou pour séduire si ses expériences passées ont été difficiles.

La confiance en soi découle de l’estime de soi car même en partant de zéro, une personne avec une bonne estime d’elle-même, aura plus confiance en elle face aux nouvelles situations.

Rien n’est figé.

Peut-être qu’aujourd’hui tu te considères comme une personne réservée, une personne qui manque de confiance.

Ou peut-être que tu te dis que le métier dont tu rêves tant ne peut pas être dans tes cordes.

Pire encore tu t’es fait une raison par rapport aux rêves que tu ne réaliseras jamais parce que c’est trop tard, parce que pour ça il faut avoir du courage, il faut oser parler en public, il faut oser être jugé.

Peut-être que tu as laissé passer une belle relation parce que tu étais incapable de faire le premier pas.

Tout ça est peut être arrivé mais tu peux reprendre le dessus.

Pour ça, dans tes situations personnelles il est important d’identifier si tes difficultés proviennent d’un manque d’estime de soi ou d’un manque de confiance en soi, ou des deux, car le travail pour les améliorer est différent.

Mais d’où vient ce manque ?

De la peur de l’échec

Manquer de l’un ou de l’autre fait barrière à la réussite et t’empêche beaucoup de passer à l’action.

Parfois même t’empêche ne serait-ce qu’oser imaginer que ça soit possible de faire autrement.

Et tu es dans un cercle vicieux. Tu ne te sens pas à la hauteur, tu restes bloqué, tu n’accomplis pas ce qui te fait envie, tu finis par être déçu de toi-même de n’avoir jamais osé franchir le cap et tu te sens encore moins à la hauteur..etc etc

Parce que se dire « oui mais je suis trop timide jamais je ne pourrais faire ça », c’est se trouver des excuses et se protéger de ne pas à avoir à prendre de risque.

Le bénéfice à court terme, éviter l’échec, prend plus de place que le bénéfice à long terme, s’accomplir.

De l’histoire que tu te racontes

Ou plutôt qu’on t’a tellement raconté en étant enfant et que tu as intégré comme étant ta personnalité.

Mais en fait, un trait de ta personnalité n’est que le fruit d’une répétition de comportements.

Olivier Malderieux, celèbre hypnotherapeute spécialisé dans la méthode Ho’oponopono et qui fait de la préparation mentale aux plus grands champions sportifs explique que :

au niveau de ta neurochimie (la biochimie de ton système nerveux), une SENSATION dure quelques secondes.

Si au lieu de la laisser te traverser, tu la retiens :

  • quelques minutes elle devient une EMOTION.
  • Quelques heures : une HUMEUR.
  • Quelques jours : un COMPORTEMENT.
  • Quelques semaines : un TRAIT DE CARACTERE.
  • Quelques mois : un TRAIT DE PERSONNALITE.
  • Quelques années : une IDENTITE.

Et la neuroscience (la science du cerveau et du système nerveux) estime qu’à 35-40 ans l’identité neurochimique est faite.

MAIS, la bonne nouvelle est que tu peux te créer l’identité que tu veux. La neuroscience c’est passionnant !

Et oui, à force de répétition des bons comportements, à force de répétition des bonnes émotions, tu peux inverser ta neurochimie.

Donc, pour changer l’histoire que ton mental te raconte : choisis les émotions et les comportements qui booste l’estime de soi et la confiance en soi et répète les.

Voici les 10 règles d’or à suivre à partir de maintenant.

5 règles pour booster l’estime de soi.

L’image de soi conditionne l’estime de soi.

Pour sentir ta valeur inestimable : prends soin de toi et Aime-toi.

Plus tu t’aimeras, plus tu vas donner de l’Amour et plus tu vas en recevoir. Cercle vertueux et plus vicieux !

Au lieu de te demander « pourquoi cela n’arrive qu’à toi », déjà non ça n’arrive pas qu’à toi, vois les possibilités qui s’offrent à toi en te posant de meilleures questions et tu te trouveras chanceux d’avoir eu des occasions de grandir personnellement.

L’environnement

Eloigne toi des personnes négatives pour toi même si elles t’aiment. Cherche celles qui te tirent vers le haut. Celles qui ont une bonne estime d’elles-mêmes et qui n’ont pas besoin de rabaisser les autres pour briller.


Prends du recul

Quand tu sens que ton propre regard sur toi-même en prend un coup, prends du recul et sois bienveillant envers toi-même. Transpose ta situation sur un ami. Cela permet de dédramatiser et de réaliser que la situation dans laquelle on est n’est pas si négative. Trouve les mots que tu aurais trouvé pour ton ami. Parce que oui tu dois être ton meilleur ami.

Aussi, tu n’es pas ton problème. Tu n’es pas ta condition de vie.

Par ex : au lieu de “Je suis endetté” dis plutôt “J’ai des dettes à règler”.

“Je suis gros/se” devient “J’ai du poids à perdre”

“Je suis alcoolique” devient “J’ai une addiction à l’alcool”

…le problème doit rester exterieur à ce que tu es, et il devient plus facile de s’en détacher et de l’éliminer car tu ne t’associes plus à lui.

Malheureusement parfois on garde un bénéfice caché à s’identifier à son problème car on a peur de découvrir qui on est si on a plus ce problème étant donné qu’on s’est tellement affirmé auprès des autres et de nous même comme étant ainsi.

Mais non, cela ne définit pas qui tu es donc prends du recul.

L’affirmation de soi 

Raconte-toi une autre histoire grâce aux affirmations positives quotidiennes et à la pratique de la loi d’attraction. Visualise-toi positivement.

Et ose dire non!

Sois ta propre priorité et ose poser tes limites. Ce n’est pas tourner le dos aux autres au contraire. C’est surtout t’éviter une surcharge au niveau de tes engagements que tu risquerais d’accumuler pour au final commencer à te sentir mal et culpabiliser de ne pas pouvoir être partout.

Agis toujours selon ton intégrité personnelle.

 C’est-à-dire selon tes valeurs personnelles. J’ai encore du mal avec cette expression « valeurs personnelles » car on l’associe en dev perso à nos croyances profondes et notre éthique.

En gros souvent on conseille de définir ses croyances et quoiqu’il arrive de toujours les suivre. Mais pour moi, c’est quelque part se mettre des limites avec le risque de cultiver justement des croyances limitantes.

Le côté positif de ce conseil que je soutiens est l’idée de toujours être honnête avec toi même et de rester aligné avec ce qui est juste à tes yeux.

5 règles pour booster ta confiance en toi.

Sors de ta zone de confort

Primordial! Ça fait peur comme ça mais en fait c’est un jeu hyper stimulant et bénéfique pour ton bonheur.

Je ne te parle pas de faire des trucs grandioses mais juste des petits paliers.

Fixe toi des petits objectifs qui te feront sortir un petit peu plus chaque jour de ta zone de confort (encore des objectifs ?! ouiiii toujours). Sans objectif tu ne peux pas acquérir de compétence qui développeront ta confiance.

Souviens toi, la confiance en soi se bâtit sur ce dont tu es capable de faire. Donc fais des petits pas.

Et si la crise de flemme arrive…applique la loi des 5 Secondes de Mel Robbins ! C’est la technique anti-procrastination. Et comme je teste toujours ce que je te propose, je dois dire que ça marche bien !

Quand je l’applique, j’évite de cogiter donc je suis tellement plus efficace et plus fière de moi d’avoir accompli pleins de choses dans ma journée. Parce qu’il faut savoir que les crises de flemme quand elles sont là chez moi c’est violent !! Donc j’adore ces petits tips qui changent la donne.

Relis tes réussites. Remémore-toi les moments puissants de ta vie.

Si tu es en pleine crise suite à un échec par exemple, fais quelque chose que tu sais bien faire. Quelque chose que tu maîtrises et qui te fera te sentir capable de réaliser de bonne choses.

Surveille ta posture

Même si tu n’as pas confiance, fait semblant en adoptant une posture bien ouverte et confiante. Ton cerveau associera ça à de la vraie confiance en soi et ta physiologie changera. Car oui il y a une zone dans le cerveau qui stimule la confiance en soi. (Quand je te dis que c’est passionnant la neuroscience !)

Adopte la gestuelle et les habitudes d’une personne capable de réaliser ce qui te fait peur actuellement.

✰ Choisis des mentors

On en revient à l’environnement mais en plus de te détacher des personnes négatives de ton entourage, tu dois t’inspirer de personnes qui ont confiance en elles.

Si autour de toi, tout le monde manque de confiance, tu auras tendance à trouver cela normal et par loyauté inconsciente tu resteras dans ce schéma.

Nous sommes la moyenne des 5 personnes avec qui nous passons le plus de temps.

Jim Rohn

Choisis un ou plusieurs mentors, des personnes qui assument leur propre valeur et dégagent une confiance inébranlable et étudie leurs comportements.

Ces personnes peuvent être des personnalités que tu décides de suivre sur les réseaux par exemple, ou par des lectures inspirantes. Elles ne sont pas obligées d’être dans ton entourage proche pour avoir une influence positive sur toi.



Mise sur tes 5 forces universelles

Et surtout cherche à les appliquer tous les jours. Tu es bon dans ça alors utilise les sans modération.

Pour aller plus loin :

  • Le livre Le pouvoir de la confiance en soi de Brian Tracy.

Je te mets ici l’audio . Je l’ai écouté une fois et je vais le reécouter encore et encore.

  • Le livre de La Règle des 5 secondes de Mel Robbins. Et oui elle en a écrit tout un livre. Celui ci je ne l’ai pas encore lu.

Allez prends soin de toi et si tu as un conseil à partager, quelque chose qui marche sur toi, pour tous ceux qui liront cet article n’hésite pas à l’ajouter en commentaire.  

S.

N'hésite pas à liker ou à partager !

10 commentaires sur “Confiance en soi et estime de soi : les 10 règles d’or.

  1. Je pense que je n’avais jamais réfléchi encore à la nuance entre confiance et estime… Très intéressant merci !

    1. Effectivement je me suis aussi penchée sur la question tard, et finalement ça aide beaucoup pour faire sauter certains blocages.

  2. Hello j’ai appris récemment que la peur est pour moi un moteur grâce à un atelier Enneagramme.
    Certes elle peut me donner quelques pensées négatives mais étant d’un type contre-phobique c’est elle qui me fait avancer dans mes projets.
    La confiance en soi je pense que ça se travaille tout au long de la vie et des épreuves que l’on traverse. Pour l’estime j’ai toujours vu le bon côté même si la vie nous met des obstacles ça n’a jamais eu un impact négatif sur mon estime de moi. Tout le monde traverse des moments difficiles, des galères et des peines cela ne devrait pas conditionner notre estime.

  3. Hello !😍 un très bel article et une très belle approche des concepts de confiance en soi et estime de soi.
    Et j’ai doré le passage : ” quelques minutes elle devient une EMOTION.Quelques heures : une HUMEUR.Quelques jours : un COMPORTEMENT.Quelques semaines : un TRAIT DE CARACTERE.Quelques mois : un TRAIT DE PERSONNALITE.
    Quelques années : une IDENTITE.”

    Et c’est ce qui montre également l’illusion subtile cachée derrière tout cela, une illusion crée par le mental qui a force de répétition d’une émotion finit par créer croyance, certitude et pour finir illusion suprème : identité. (pour soi même mais aussi pour les autres)…Et comme tu le dis si bien rien n’est pourtant terminé, le cerveau continue a être flexible, à apprendre, à changer et si on lache prise, et peut réorganiser, créer de nouvelles croyances, de nouvelles possibilités et une nouvelle identité…Rien n’est figé…😍

  4. Vraiment passionnant comme d’habitude ! Je creuse depuis quelque temps la différence entre confiance et estime de soi pour ma pratique du coaching, et j’ai réalisé que moi-même qui ai une grande confiance en moi j’ai vu mon estime vaciller du fait d’événements personnels… Un bel apprentissage pour se rappeler que rien n’est jamais acquis (ou perdu !) et qu’il faut prendre soin de soi régulièrement 🙂

  5. Hello, un article très intéressant qui détaille bien la différence confiance / estime à laquelle je n’avais pas vraiment réfléchi. Sans avoir lu ces 10 conseils, j’ai commencé à en appliquer quelques uns l’année dernière et je dois dire que si le trajet est long, les résultats sont bien là. Se recentrer sur soi et, comme tu le souligne, l’environnement, c’est primordial. Une fois les personnes toxiques éloignées, je trouve qu’on se sent déjà bien soulagés et que le travail perso peut enfin commencer.

  6. Je découvre ton blog et quelle bouffée d’oxygène !! Il est clair que j’ai peu d’estime de moi mais j’y travaille et ce, grâce à des article comme le tien !! Merci

  7. Merci pour ces conseils ! Je manque de confiance en moi depuis très très longtemps. Je vais suivre tes conseils. C’est vrai qu’on a tendance a oublié que notre confiance ou notre estime ne sont pas figées dans le marbre.

  8. Encore un super article très intéressant, merci beaucoup ! Je n’avais jamais vraiment réfléchi à la différence entre estime de soi et confiance en soi, merci pour la clarification 🙂
    Et je te rejoins totalement sur les neurosciences, c’est absolument passionnant ! Je trouve ça totalement fou la façon dont tout se joue dans notre cerveau et ce qu’on peut faire pour modifier notre vision du monde et de soi-même grâce à ça.

  9. Hello,

    Merci pour cet article, il est super inspirant. Depuis quelques mois j’ai entamé un travail sur ma confiance en moi avec une hypnothérapeute et c’est vrai que ma posture à changé. Le chemin est encore long mais comme tu le dis en s’entourant des bonnes personnes ça ne peut qu’aller vers du mieux !

    Des bisous

    Morgane ✨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

L'égo et l'éveil spirituel.

dim Jan 19 , 2020
L’égo est souvent mal compris et il devient ton bourreau sans même que tu puisses t'en rendre compte. Apprends à l'apprivoiser et tu connaîtras l'éveil.