Comment finir l’année comme un winner? Entre tous ces repas en famille, la course aux cadeaux, ou peut être le blues des fêtes il y a une étape obligatoire à ne pas sauter pour ton épanouissement personnel.

Un RDV avec toi même pour te poser 6 questions qui te feront le plus grand bien.

C’est l’heure du bilan.

L’occasion de faire un retour sur ses moments forts de cette année.

Que ce soit des moments joyeux ou des moments douloureux il y a toujours quelque chose à en tirer.

Seulement, par nature, le cerveau est programmé de sorte à ne retenir que le mauvais pour t’alerter. Il reçoit les messages de ton fidèle protecteur qu’on appelle l’ego et qui fonctionne sur 2 modes uniquement, vie ou mort.

Dès que ton ego prend mal quelque chose c’est parce qu’il a identifié une situation de mort et ton conscient du coup retient plus facilement ces moments.

Mise en situation

Imagine-toi en pleine conversation avec dix personnes. Neuf d’entre elles te félicitent sur ton travail et sont d’accord avec tes propos. La dixième personne te critique ouvertement et te dit que des choses négatives. Là ton ego se met en mode alerte danger de mort.

Et du coup, à ton avis qu’est-ce que tu vas plus facilement retenir ?

L’avis négatif de cette dixième personne. Et tu rumineras même certainement en te répétant ce que tu aurais dû lui répondre sur le coup pour lui fermer… , on se comprend.

Donc, c’est important de faire l’effort de se souvenir des bons moments et de ses progrès aussi.

Le principe n’est pas juste de se remémorer tout ça autour d’un verre entre potes, mais vraiment de faire ça seul et de les écrire pour reconnaître ton évolution.

Le bilan doit aussi te servir à te poser les bonnes questions sur ce qui n’a pas fonctionné afin de réajuster tout ce qui doit l’être.

Une habitude du succès

Si je devais donner une définition du développement personnel je dirais que c’est connaître qui on est pour devenir qui on veut.

Savoir où tu en es et où tu veux aller.

Et le bilan sert à ça. Donc, tu dois te faire de la place dans ton agenda pour que cela devienne une habitude.

La fin d’année c’est le timing parfait pour faire le point.

Mais sache que tu peux aussi l’adapter à des plus petites périodes. Tous les 3-6 mois pourquoi pas.

Personnellement je le fais tous les mois en profitant des cycles lunaires et quand j’en ressens le besoin je peux même le faire tous les jours (en me concentrant sur les questions 1, 2 et 6 qui suivent).

Allez t’es ready ? Papier & stylo obligatoires.

À l’heure du digital, je dois insister sur le fait que tout travail sur son développement personnel doit passer par l’écriture sur papier.

ou n’importe quel autre support mais en tout cas garde bien ce que tu écris.

Les 6 questions qui te veulent du bien.

1 – Quels étaient tes objectifs et où en es-tu ?

Peut-être que tu n’as pas encore pris l’habitude de définir et d’écrire des objectifs, mais tu as pu t’en fixer de manière complètement inconsciente.

Par exemple : perdre du poids, arrêter de fumer, voir plus souvent une personne, dépenser moins, prendre plus soin de toi, trouver un travail, régler une dette…

Quels objectifs as-tu réalisé, quels objectifs as-tu laissé de côté ?

Pas de culpabilité s’il te plaît mais de la bienveillance pour comprendre pourquoi tu as réussi certaines choses et d’autres non.

2 – Qu’aurais-tu aimé faire autrement ?

Cette question est une introduction pour clarifier tes futurs objectifs pour l’année à venir.

L’idée n’est pas de se mettre en position d’échec mais de voir ce qui te réussit et d’ouvrir ton esprit à d’autres solutions pour ce qui n’a pas fonctionné comme tu le voulais. 

Comme dit madame Oprah:

L’échec est un message de l’Univers qui te dit excuse-moi mais tu avances dans la mauvaise direction. 

Oprah Winfrey

Comprends par là, qu’il n’y a pas d’échec, juste de l’apprentissage et des réajustements.

Et même sans parler d’échec, tu verras que souvent tu pars dans une direction puis avec le recul tu comprends que ce n’était pas du tout pour le but fixé au départ mais pour t’amener doucement vers autre chose.

Ce qui m’amène à la prochaine question.

3 – Qu’as-tu appris ou fait qui n’était pas prévu ?

Parfois tu te fixes un but dans un domaine précis et tu atterris complètement ailleurs.

J’avais un objectif initial.

Pour mon histoire personnelle, l’année dernière j’avais pour objectif d’investir dans l’immobilier et en allant à des séminaires sur ce sujet j’ai finalement découvert un monde à 90% axé sur le mindset et la liberté financière.

Et les parcours de réussite que j’observais chez mes mentors et les personnes que je rencontrais m’ont encore plus fasciné que l’investissement immobilier en lui-même.

J’ai commencé à développer une autre sorte d’investissement, celui sur moi-même.

J’ai donc appris sur le développement personnel.

J’ai dévoré de plus en plus de livres qu’on me conseillait lors de networking, j’ai consommé du contenu sur les méthodes du succès, je me suis entourée volontairement de personnes qui avaient les résultats que je voulais car j’avais beaucoup de croyances limitantes. J’ai acheté des formations.

Et j’ai fait quelque chose qui n’était pas prévu.

Je garde bien sûr ce désir d’immobilier sur mon vision board mais ce qui n’était pas prévu c’est que de fil en aiguille je suis arrivée à l’envie de vouloir à mon tour partager sur le web ce mindset de gagnant dans lequel j’ai baigné et qui m’a fait tellement de bien, en y ajoutant ma touche de spiritualité. Et me voilà avec mon blog.

J’aurais pu gardé en tête que je n’ai pas réussi à investir dans l’immobilier à la date que je m’étais fixée, mais non, en faisant mon bilan je comprends que c’était un moyen de faire des rencontres magiques qui m’ont fait sauter beaucoup de barrières mentales et qui m’ont amené à vouloir aider des personnes à faire sauter les leurs.

4 – Quelles sont tes plus grandes fiertés ?

Tous domaines confondus.

Tu as réussi à mettre en place un projet ? Tu as décoré ton appartement à ton goût ?

Tu as amélioré tes relations ? Organisé un événement qui a plu ? Tu as pris des décisions pour ton bien être ?

En faisant ce point tu renforces ton estime et ta confiance en toi donc, à faire sans modération.

5 – Que dois-tu abandonner ?

Peur, mauvaise habitude, relations, objets… Fais du tri. Purifie ta vie.

D’ailleurs encore timing parfait car cette question est parfaite quand la lune est en phase décroissante, donc après la Pleine Lune.  

Tu dois te faire l’honneur de te défaire des liens qui ne servent plus ton bien être.

Oui ce n’est pas facile mais si tu veux que de bonnes nouvelles énergies entrent dans ta vie, il faut faire de la place. 

Il faut envoyer le message à l’Univers que tu es prêt à recevoir les bonnes choses.

L’ancien part pour laisser la place au nouveau.

Je crois que c’est la partie la plus difficile d’un bilan mais c’est tellement libérateur.

6 – La gratitude

Quelles sont les choses pour lesquelles tu es reconnaissant cette dernière année ?

Si tu ne le fais pas encore, commence un journal de gratitude.

C’est le meilleur moyen de cultiver le positif dans ta vie et d’élever tes vibrations pour attirer en retour du positif.

Plus tu es reconnaissant, plus tu reçois de quoi être reconnaissant.

C’est vraiment l’habitude indispensable pour être dans un cercle vertueux.

Combien de personnes me disent oui je sais que j’ai de la chance, t’inquiète.

Très bien, mais est-ce que tu écris ? Est-ce que tu en fais un rituel ?

La différence entre les personnes épanouies et celles qui subissent un peu leur vie est dans ce genre de rituel.

Alors écris : « Je suis si heureux et reconnaissant pour »…

Et lâche tout ce que tu as dans le cœur.

Vois large.

Tu peux déjà être reconnaissant pour tes plus grandes fiertés.

Aussi, pense à être reconnaissant envers toi-même, pour ta présence et pour les épreuves traversées jusqu’ici.

Si tu y arrives, tu peux aussi être reconnaissant envers tes bourreaux.

Et oui désolée mais même eux.

Peut-être que tu ne le vois pas maintenant, mais ils ont joué un rôle clé dans ton développement personnel en te « forçant » à puiser en toi la force nécessaire et vivre ce qui doit te faire grandir spirituellement. A faire uniquement quand on se sent prêt bien sûr.

Et vois dans le détail.

Soit plein de gratitude pour des moments bien précis.

Ta plus belle rencontre.

Ta conversation la plus profonde et authentique.

Ton plus gros fou rire.

Ton plus beau voyage.

Le livre/film qui t’as le plus marqué.

Le plus beau compliment que tu as reçu.

Le meilleur restaurant que tu as testé. 

La meilleure soirée avec tes potes, avec ta famille.

La plus belle chose que tu as acheté.

Continue sur ta lancée avec la gratitude au quotidien.

Il y a toujours des détails de ta vie qui te semblent anodins alors que c’est une bénédiction.

Aimer quelqu’un et être aimé.

Être en bonne santé.

Un collègue qui t’apporte un café.

Avoir accès à internet quand tu veux.

Avoir un toit.

Pouvoir manger et boire ce qui te fait envie.

Ecouter ta musique préférée.

Le sourire de quelqu’un.

Je pense que tu as compris que la liste dépend du regard que tu as sur ta vie.

Pour te créer la vie qui te ressemble, il faut parfois juste ouvrir les yeux sur ce qu’on a déjà et cultiver la gratitude.

Prends bien le temps de te poser toutes ces questions. Et dans mon prochain article on verra ensemble comment démarrer une année, boosté comme jamais!

Je te souhaite un merveilleux bilan bien être de fin d’année !

S.

N'hésite pas à liker ou à partager !

19 commentaires sur “Le secret d’une fin d’année réussie en 6 questions

  1. Merci bel article.
    On se le dit souvent et effectivement on l’écrit pas assez.
    J’irai m’acheter un cahier 😉

  2. J’adore cette période de fin d’année et début de la nouvelle, comme toi je me refais un check de l’an passé et me donne de nouveaux objectifs 🙂

    1. Trop bien dit! C’est vrai qu’en général, notre ego prend souvent le dessus. Je valide complètement 👌🏾

      Ta définition du développement personnel me fait penser à une histoire:

      « C’est un vieux guerrier indien qui raconte une histoire aux enfants de son village :

      Un combat sans merci a lieu entre deux loups.

      Le premier est rempli d’ego, d’envie, de jalousie, d’arrogance, de colère, de fierté, de sentiment supérieur.

      C’est l’incarnation même de nos faiblesses humaines.

      Le deuxième loup est bon. Il est serein, humble, bienveillant, déterminé, sincère, généreux. »

      « Ce combat a lieu à l’intérieur de chacun de vous » continue le vieux guerrier

      Les enfants réfléchissent et demandent alors : « Qui va gagner ? »

      Et l’homme sage répond en souriant :

      « Celui que vous choisissez de nourrir»

      Ça revient à ce que tu disais:
      « Connaître qui on est pour devenir qui on veut »

      Ce qui est très importants à retenir c’est que nos choix font littéralement ce que nous sommes.

      Nous avons TOUJOURS le choix d’être ce que nous voulons être.
      Nous sommes tous tentés de nourrir le mauvais loup, à un moment ou à un autre.

      C’est parfois la solution de facilité.

      Mais cela ne mène jamais, sur le long terme, à quelque chose de bien.

      Et surtout pas à une réussite durable.

      Merci pour ce partage en tous cas 🙏🏾

      1. C’est passionnant de lire ton commentaire 🙂 Je suis contente qu’il t’inspire. Et merci pour la belle histoire.

  3. Hello ! Merci pour cet article très intéressant. Je suis en plein dans ma réflexion sur mes objectifs 2020 et donc je profite de ce processus pour faire aussi un gros point sur l’année passée.
    Je trouve ça tellement important de poser ces choses là sur le papier et d’ailleurs je fais ça tous les trimestres pour garder une vision globale et être sûre d’avancer dans le bon sens !
    Et tu as bien raison avec le papier, le fait d’écrire à la main, de poser les mots sur le papier, c’est tellement plus fort qu’une simple pensée ou que des mots tapés sur un clavier. Je me balade tout le temps avec mes 3 carnets (bullet journal, journal d’écriture, carnet d’idées) pour cette raison. Mon sac est lourd mais j’ai de quoi noter 😀

    1. Hello! Tu me rassures pour le sac lourd à cause des carnets ah ah. Je suis pareil. Mais j’ai fait un effort, mon bullet journal que j’appelle goalbook regroupe un peu tout ça.

  4. C’est toujours intéressant en effet de prendre le temps de faire une petite rétrospective de l’année et surtout de pouvoir se projeter vers la nouvelle a venir. Personnellement j’ai la chance de toujours plus me souvenir du positif alors c’est plus facile 😉

  5. Je trouve ça très important de faire le bilan de l’année, ça permet de se féliciter quand on réussit et d’améliorer les choses quand on a pas atteint un objectif.
    On a parfois souvent une vision trop simpliste : j’ai réussi ou j’ai échoué. Pourtant on a parfois pas atteint certains objectifs mais on a accompli autre chose ou nos projets ont changé. Je pense qu’il faut aussi être bienveillant avec nos propres bilans sinon c’est frustration garantie.

    1. Exactement. Se féliciter on l’attend trop de l’exterieur alors que le faire pour soi nous met dans un cercle vertueux.

  6. Coucou,
    J’ai toujours voulu faire des bilans, j’écris souvent quelques lignes et au final je ne vais jamais jusqu’au bout. Pourtant j’aime bien ce côté positif où l’on se souvient du meilleur etc.
    Je vais suivre tes conseils pour cette fin d’année !
    Merci pour cet article inspirant :*
    Noemi

    1. Je pense que si on arrive pas à faire de bilan alors autant commencer par des objectifs écrits, pour le mois qui arrive par exemple et un mois plus tard, tu pourras déja faire un petit bilan. C’est sans doute plus facile de faire un bilan si on avait déjà ecrit. Si a chaque fois nos objectifs sont inconscients, c’est plus difficile de faire une rétrospective.

  7. Tu as raison, je devrais prendre le temps de dresser un bilan de mon année écoulée et en analyser objectivement les points positifs comme négatifs… et l’être tout cela sur papier! Cela m’aidera à évoluer pour l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Deux rituels de winner pour démarrer une année en puissance

dim Déc 22 , 2019
Oublie tes résolutions habituelles. Oublie le nouvel an que tu passes à souhaiter le meilleur aux autres alors que tu ne mets rien en place pour toi-même.